S’accroupir pour écouter

Léonie

Animatrice socio-éducative au Liban

Avec ce volontariat, j’ai appris l’humilité. Pour comprendre un enfant qui parle arabe, il faut s’accroupir pour l’écouter, lui demander de nous apprendre les mots qu’il utilise. Pour lui apprendre la français alors qu’il déteste l’école, il faut se mettre à sa place, chercher pourquoi et comment apprendre cette langue, et l’aimer.

Quand je suis arrivée au Liban, j’avais lu quelques livres et je pensais connaître un peu ce pays. Dans les premiers jours, j’ai fait beaucoup d’erreur d’interprétation, car je regardais les évènements avec mes yeux de française, qui pensait comprendre les mécanismes de cette société. Je me suis vite rendue à l’évidence qu’il fallait que je change mon point de vue. Je devais à nouveau me mettre à la place d’un enfant qui découvre le monde, et qui pose des questions sur tout ce qui l’entoure.