J’étais malade, et vous m’avez visité

Ségolène

Sage-femme, au Cameroun

J’étais en volontariat avec la Délégation catholique pour la coopération, au centre hospitalier catholique Claudin – Echernier de Yaoundé, au Cameroun. Un jour, un prêtre m’a présenté Ulrich, un patient que sa communauté voisine soutenait financièrement. Ulrich était hospitalisé pour la troisième fois à la suite d’un accident qui l’avait rendu tétraplégique. Pendant cinq mois, j’allais lui rendre visite tous les jours. Au début, nos rencontres étaient timides, chacun ne sachant que dire à l’autre, nos vies étant très différentes.

Peu à peu, une complicité s’est installée et une amitié est née. À chaque visite, nous nous questionnions ensemble, notamment à propos de l’accueil des personnes handicapées dans nos sociétés, de leur intégration, de leur avenir… Le Seigneur était présent à chacune de nos rencontres. Pour moi, c’était un acte de foi que de rendre visite à Ulrich. L’occasion de donner pleinement sens à cette phrase de l’ Évangile : “J’étais malade, et vous m’avez visité. […] Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait” (Mt 25, 36. 40). Ainsi, je crois que Ulrich et moi avons cheminé, l’un et l’autre, ensemble, à la suite du Christ. »