Dans un contexte de réchauffement climatique, ce travail est essentiel

Yasmine Lara

Chargée de production de semences

Je suis au Liban, où je travaille dans une structure du nom de Buzuruna Juzuruna, « Nos graines, nos racines » en arabe. Bien plus qu’une association classique, c’est une communauté multiculturelle mêlant Syriennes Syriens, Françaises Français, Libanaises Libanais, autour d’un sujet central et universel : la préservation des semences paysannes.

L’objectif affiché est de préserver, multiplier et diffuser ses semences et les savoir-faire qui les accompagnent. Dans un contexte de réchauffement climatique, ce travail de préservation et d’adaptation des graines aux conditions climatiques locales est essentiel pour proposer une alternative concrète en faveur de la souveraineté alimentaire, dans un pays qui traverse une des pires crises économiques de l’histoire.

M’inscrire de cette manière et de façon aussi concrète est pour moi profondément riche de sens. J’espère que notre action ici inspirera nos enfants avec qui nous avons la chance de partager cette incroyable aventure collective.