Donner à l’enfant une opportunité de développer ses talents

Maïalen

Soutien scolaire et extrascolaire au Paraguay

Le mot principal qui me vient à l’esprit pour décrire mon expérience est « prise de conscience ». Je n’ai que 23 ans et en France j’ai toujours vécu dans un environnement très protégé, à l’abri de n’importe quelle difficulté que la vie peut nous présenter. Ici dans le Chaco paraguayen, il faut lutter pour obtenir une vie décente. Il faut lutter pour avoir un travail décent qui permette de faire vivre sa famille, il faut lutter pour que les enfants aient accès à une éducation de qualité. Rien n’est facile dans cette région semi-aride où l’accès à la santé, à l’alimentation, à n’importe quel service se fait au prix de 3h de route pour joindre Asunción, la capitale. Je me rends aussi compte de l’importance immense de l’éducation pour un enfant et aussi pour un pays. Il s’agit vraiment de donner à l’enfant une opportunité de développer ses talents. Dans l’internat dans lequel je passe mon année de volontariat, les enfants y restent toute l’année. Autant dire que quasiment tout ce qu’ils apprendront au cours de leur enfance viendra de l’internat et au contraire tout ce qu’ils n’apprendront pas viendra d’un manque dans l’éducation dispensée dans l’école. Je me rends ainsi compte de la responsabilité immense qu’on les éducateurs, les professeurs et aussi des religieux qui dédient leur vie non seulement ici dans l’école San Isidro mais plus largement dans le monde entier.