Archives par mot-clé : Philippines

Portrait de JulieFin 2010, Julie quitte la France pour un volontariat de solidarité internationale aux Philippines auprès des jeunes vivant en marge de la société. Dans sa mission, elle découvre sa vocation de formatrice. De retour en France, grandie par cette expérience extraordinaire, elle se reconvertit au métier qu’elle aime, formatrice et coach de carrière.

Naissance d’une vocation

La DCC envoie Julie auprès de Life Project 4 Youth, un partenaire aux Philippines qui œuvre pour les jeunes les plus exclus. Elle les aide à trouver un travail en les faisant expérimenter les valeurs entrepreneuriales. Ils deviennent ainsi acteurs de leur propre vie. Julie avait pour mission d’accompagner plusieurs de ces jeunes adultes en décrochage vers le monde de l’entreprise. Il s’agissait de les aider à retrouver un rythme et une attitude compatibles avec le travail, à acquérir des compétences utiles dans le monde professionnel ou encore à comprendre les codes de l’entreprise, afin de leur redonner la confiance nécessaire pour s’insérer dans la vie active. Julie est touchée par ces jeunes Philippins qui « montrent beaucoup de pragmatisme et de résilience ». La dureté de la vie n’empêche pas les habitants de garder le sourire, de relativiser. Enrichie de leçons de vie inoubliables, Julie tient à nous partager sa préférée : « Si tu ne peux pas changer quelque chose, pourquoi s’en préoccuper ? »

Julie et les jeunes du Green Program

Devenir coach pour des doctorants

Cette expérience extraordinaire de volontariat fut comme une prise de conscience sur le plan professionnel : « Lorsque j’ai découvert qu’il était possible de se lever le matin pour aller travailler avec le sourire, j’ai compris que j’avais trouvé quelque chose qui me convenait. » Elle quitte le domaine de la recherche de financements pour se former au coaching. Julie entreprend une reconversion et valide un Master en coaching. Elle se lance comme auto-entrepreneuse et prospecte des missions avant d’entendre parler d’une offre d’emploi en tant que coach, formatrice avec une solide culture scientifique, sa formation d’origine. Julie saisi l’opportunité. Ainsi, elle rejoint l’Association Bernard-Gregory qui prépare les doctorants au monde de l’entreprise. En devenant coach, sa mission consiste à aider les doctorants à définir un projet professionnel et à s’insérer dans le milieu socio-économique. « Malgré leur haut niveau d’étude, les doctorants ont parfois de grandes difficultés à s’insérer dans le monde professionnel, notamment en raison de leur manque de confiance en eux et en leurs compétences. »

Il est intéressant d’écouter ses rêves d’enfant. 

En parallèle, Julie poursuit son engagement avec Rêv’Elles, une structure engagée auprès des femmes et des filles pour les aider à prendre confiance, se reconnecter avec leurs rêves et oser se lancer… Réaliser ses rêves d’enfant est pour Julie déterminant, « quand j’étais enfant, j’ai un jour pris la place de la maîtresse. Cela aurait pu me mettre sur la voie. Il est intéressant d’écouter ses rêves d’enfant. »

A LIRE AUSSI : Il part avec sa famille à Madagascar, loin de son quotidien de vétérinaire
Julie avec l'équipe de jeunes du Green Program.