Concours photo juin 2022 : les lauréats

Lors de la session Revenir de ce mois de novembre, les participants étaient invités à partager leurs photos et à participer à un concours photo. Quatre catégories avaient été établies, un grand bravo aux lauréats :

Delphine, volontaire en République démocratique du Congo, dans la catégorie « Volontariat »

Élodie, volontaire au Tchad, dans la catégorie « Vie locale »

Claude et Mileine, volontaires à Madagascar, dans la catégorie « Visages et rencontres »

Olivier, volontaire à Jérusalem, dans la catégorie « Spiritualité.

Bravo à eux et merci à tous les participants qui ont ainsi rendu bien concrète notre devise : « Nos mondes à partager »!

Catégorie « Volontariat » : Charles, volontaire au Togo

Pour Charles, médecin généraliste, c’est le moment de la visite des malades, hospitalisés dans le Centre Médical créé par la Communauté du Puits de Jacob à Sokodé, ville du centre du Togo. Dans un souci d’éducation pour prévenir du paludisme, il demande à cet enfant s’il sait comment cette maladie s’attrape et s’il a connaissance des manières de s’en protéger.

Catégorie « Vie locale » : Benjamin, volontaire au Togo

Le soir est tombé sur la brousse togolaise. L’Arethes, la troupe de théâtre de Benjamin se rassemble autour du feu pour faire la fête. Les deux doyens, l’un acteur (à gauche), l’autre président de la troupe (à droite), entraînent le reste de la troupe au son d’instruments traditionnels.

Catégorie « Visages et rencontres » : Matthieu, volontaire au Tchad

Au village de Baro, dans le Guéra, province du sud du Tchad, la messe vient de s’achever. Elle a été célébrée par le père Franco Martellozzo, père jésuite de Mongo, chef-lieu de la province. La communauté est dans la joie. Matthieu en profite pour capturer l’amitié de quatre jeunes filles de la paroisse, qui se tournent, bras dessus, bras dessous, vers l’objectif, le regard mi-rieur, mi-espiègle.

Catégorie « Spiritualité » : Françoise et Julien, volontaires en Égypte

Comme chaque jour à 20h, c’est le moment de la prière du soir dans le monastère copte d’Anafora, sur la route reliant Le Caire à Alexandrie. Aucun rite particulier n’est fixé. Entre plusieurs chants, les textes du jour sont lus, l’un d’eux dans la langue du visiteur, qui est toujours le bienvenu. A la fin, chacun récite le Notre Père dans sa langue. Profondément touchés par l’accueil chaleureux et la manière de prier, Françoise et Julien y sont retournés plusieurs fois pour se ressourcer.