Le volontariat avec la DCC

Vous souhaitez mettre vos compétences au service du développement ? La DCC propose deux types de statuts aux personnes souhaitant partir en tant que volontaire :
– le volontariat de solidarité internationale (mission de 12 à 24 mois)
– la mission solidaire (mission de 3 à 6 mois).
Les départs sont possibles toute l’année. Le volontaire doit avoir suivi l’ensemble du parcours de formation de la DCC avant de partir.

Le volontariat de solidarité internationale (mission de 12 à 24 mois)

Le volontariat de solidarité internationale (VSI) est un dispositif encadré par la loi du 23 février 2005. Avant son départ, le volontaire signe un contrat écrit avec la DCC et le partenaire chez lequel il est envoyé. Cet engagement contractuel est dérogatoire au code du travail, à mi-chemin entre le bénévolat et le salariat.

Le volontariat de solidarité internationale s’adresse à des personnes d’au moins de 21 ans ayant des compétences professionnelles.

Dans ce cadre, vous bénéficierez :
– d’une solide formation avant le départ, d’un suivi tout au long de votre mission et d’un accompagnement à votre réinsertion au retour
– d’un billet d’avion aller-retour pour se rendre sur le lieu de votre mission
– d’un logement sur place et de vos repas
– d’une indemnité mensuelle à partir de 100 €
– d’une protection sociale complète qui comprend l’affiliation à la Caisse des Français de l’étranger, mutuelle, assurance rapatriement et assurance responsabilité civile
– de la cotisation à la retraite et d’une allocation d’aide au retour à l’emploi pour les personnes ayant cotisé avant leur VSI.

Le volontariat de solidarité internationale est un motif de démission légitime.

La mission solidaire (mission de 3 à 6 mois)

D’une durée de 3 à 6 mois, la mission solidaire est ouverte aux volontaires dès 18 ans. Elle correspond à un statut bénévole.

Dans ce cadre, vous bénéficierez :
– d’une solide formation avant le départ, d’un suivi tout au long de votre mission et d’un accompagnement à votre réinsertion au retour
– d’un logement sur place et de vos repas
– d’une assistance rapatriement et d’une assurance responsabilité civile.
Le billet d’avion aller-retour et les frais annexes (vaccins notamment) restent à votre charge.

Les volontaires vous racontent leur expérience

L’échange est vraiment au cœur des formations DCC

Morgane, formatrice DCC

Mon volontariat dans une ONG qui promeut le droit des femmes

Hélène, gestionnaire de projet en Malaisie

La démarche de volontariat ouvre plus grand le regard

Rodolphe, gestionnaire administratif et financier au Sénégal