Rencontre 2019 : La DCC se donne de « Nouveaux itinéraires solidaires »

Un plan d’orientation vers 2024 adopté à l’unanimité

La DCC a vécu un temps fort de vie associative lors de sa Rencontre des 6 et 7 avril, en s’ouvrant à de « Nouveaux itinéraires solidaires », le nom du nouveau plan d’orientation vers 2024 adopté en assemblée générale, et en élisant son nouveau conseil d’administration à cette occasion.

La vie d’une association a besoin d’événements comme celui que la DCC a vécu les 6 et 7 avril, pour pouvoir relire ses expériences mais également pour se développer et avancer. « En tant que nouvelle bénévole, j’ai trouvé très intéressant de me plonger dans la vie de l’association et d’avoir une vision complète de la DCC. J’ai beaucoup aimé voir le côté fédérateur de cet événement, avec toutes les différentes parties de la DCC, les anciens volontaires, les bénévoles, les partenaires, les salariés… J’étais très à l’aise » déclare Paule, nouvelle bénévole auprès du service communication.

Elena Lasida est intervenue pour éclairer le nouveau plan d’orientation à la lumière de Laudato si.

Un temps de relecture et de formation

La matinée de samedi a permis au bureau de la DCC de présenter à ses adhérents les résultats de l’association, de faire un retour sur 2018 à travers le rapport d’activité, le rapport moral et le rapport financier.

Pour apporter un éclairage sur le nouveau plan d’orientation, la sociologue Elena Lasida, docteure en sciences sociales et économiques, a commenté les orientations choisies pour avancer vers 2024 à la lumière de l’encyclique du Pape François, Laudato Si’ (2015), sur la sauvegarde de la maison commune. Le plan d’orientation vers 2024 s’organise ainsi autour de 3 axes principaux :

  1. « Renforcer la coopération avec tous nos partenaires »,
  2. « S’ouvrir à d’autres formes de volontariat, notamment par le volontariat de réciprocité »,
  3. « Répondre au désir de spiritualité des volontaires et bénévoles, en partageant notre joie de l’Évangile ».

Dimanche matin, lors de la messe, Monseigneur Jean-Louis Papin, évêque accompagnateur de la DCC, a souligné que « ces nouveaux itinéraires solidaires » devaient s’envisager comme « une dialectique à l’œuvre entre l’ancien et le nouveau ».

Un temps de débat et de décision

La Rencontre 2019 a été l’occasion de partager expériences et points de vue sur l’avenir de la DCC.

Le plan d’orientation bien en tête, avec la perspective de l’encyclique, les participants ont rejoint le carrefour de leur choix pour prendre un temps de réflexion sur l’une des orientations, afin de se l’approprier, d’y réagir et de formuler des questions soumises ensuite au débat en plénière.

En fin de journée, un temps pédagogique et décalé a permis à la vingtaine de candidats au conseil d’administration de se présenter aux adhérents. Le bureau du conseil d’administration, ayant pris en compte les remarques émises lors du débat, a pu enfin présenter le texte du plan d’orientation au vote final, qui a été adopté à l’unanimité !

Un temps de gouvernance et de projection

À la suite de la présentation de la veille, le conseil d’administration a alors été élu en assemblée générale. Il compte le président, 4 membres ès qualité représentant les organismes fondateurs de la DCC, 5 partenaires institutionnels, 4 partenaires d’envoi et 11 membres adhérents. « J’ai apprécié les temps d’échanges et de rencontres pendant ces 2 jours, témoigne Camille Lecomte, élue au conseil en tant que partenaire institutionnel, représentant les Scouts et Guides de France. En rejoignant maintenant la DCC, je peux voir le travail de grande qualité que vous avez fait pendant 2 ans pour préparer ce plan d’orientation et je suis heureuse de pouvoir m’investir au moment de sa mise en place. Je suis curieuse et impatiente de participer au prochain conseil d’administration. » La DCC est prête à se lancer pour les cinq années à venir !

Pauline Nester, chargée de projets communication.