Formation du volontaire

Reconnue pour son expertise dans la formation, la DCC permet à chaque candidat de préciser son projet de volontariat. À travers les étapes du parcours de recrutement et de formation, la DCC l’invite à se préparer de façon complète et à conforter son intention de partir avec l’association.

Le parcours de formation

La formation de la DCC se déroule en 3 phases pour permettre à chaque candidat de mûrir son projet :
– une session interculturelle (week-end du samedi matin au dimanche après-midi). L’objectif : comprendre les logiques interculturelles en réfléchissant aux relations Nord-Sud, au sens du développement et à la complexité de la rencontre interculturelle.
– une session d’orientation (week-end du vendredi soir au dimanche après-midi). L’objectif : construire son projet de volontariat en découvrant la proposition du volontariat, les contextes et les types de missions proposées par la DCC.
– un stage de préparation au départ (10 jours en janvier ou juillet). L’objectif : favoriser l’insertion personnelle, psychologique, affective, culturelle, ecclésiale et professionnelle des volontaires. Ce stage est destiné uniquement aux volontaires qui ont été affectés sur une mission et qui s’apprêtent à partir.

Attention : pour partir début 2018, il ne reste qu’une session interculturelle (25/26 novembre à Lille) et une session d’orientation (8/9/10 décembre à Orsay).

Les volontaires qui souhaitent partir en mission solidaire suivent uniquement un stage de préparation au départ (durée : 4 jours).

Consultez les dates et lieux des week-ends et stages de formation 2017-2018 (PDF).

Une formation approfondie et personnalisée

Lors de chaque étape de la formation, chaque candidat est invité à réfléchir personnellement sur son projet de volontariat ainsi qu’à définir ses attentes et ses motivations, tant au niveau personnel que professionnel ou spirituel.

Des ateliers permettent de comprendre et découvrir :
– la complexité de la rencontre interculturelle dans la vie quotidienne ou dans l’exercice de son métier et la nécessité de s’adapter
– son rôle en tant qu’acteur de développement au XXIème siècle en se projetant dans une réalité différente à tous les niveaux
– son pays de mission (contexte géopolitique, religieux, culturel, social…)
– les questions de santé et de sécurité.

L’ensemble du parcours de formation invite les candidats à rencontrer d’anciens volontaires et d’autres candidats au départ. L’objectif : confronter leurs expériences et questions à celles d’autres personnes.

Et au retour en France ?

L’accompagnement de la DCC se poursuit une fois que la mission est terminée :
– avec la session retour (week-end du vendredi soir au dimanche après-midi), chaque volontaire est invité à mettre des mots sur son expérience, à faire le bilan pour en tirer les fruits personnels, professionnels et spirituels ;
– animée par des professionnels du recrutement, une journée d’aide au retour à l’emploi (un lundi) vous est proposée. Elle aide à valoriser l’expérience de volontariat dans le cadre d’une recherche d’emploi en France ou à l’international.

De retour dans sa région d’origine ou installé dans une nouvelle région, le volontaire pourra ensuite rejoindre le réseau DCC. Près de 60 délégués en France sont là pour accueillir les volontaires : ils leur proposent des temps forts pour faire réseau, témoigner et promouvoir le volontariat DCC.

Des formateurs expérimentés

L’ensemble des formations de la DCC est assuré par des formateurs bénévoles anciens volontaires, par les salariés de la DCC et par des intervenants extérieurs spécialisés (universitaires, professionnels, membres d’ONG partenaires…).

Les volontaires vous racontent leur expérience

L’échange est vraiment au cœur des formations DCC

Morgane, formatrice DCC

La DCC nous donne d’excellents supports de formation

Pascale, formatrice DCC

La démarche de volontariat ouvre plus grand le regard

Rodolphe, gestionnaire administratif et financier au Sénégal