Accueillir un volontaire

Vous êtes responsable d’un projet de développement dans un pays du Sud ? Vous avez besoin de compétences que vous ne trouvez pas localement ? Vous souhaitez ouvrir votre projet à la rencontre interculturelle ?
La Délégation Catholique pour la Coopération vous permet d’accueillir un volontaire, quel que soit votre domaine d’action.

La DCC envoie deux types de volontaires :
– des volontaires de solidarité internationale pour des missions de 12 à 24 mois
– des volontaires en mission solidaire pour des missions de 3 à 6 mois.

Il faut prévoir 7 mois environ entre votre demande écrite et l’arrivée du volontaire sur le terrain. C’est le temps nécessaire pour valider sa mission, le recruter et le former.
Téléchargez la demande de volontaire (Word à remplir)

La mise en place du partenariat

Le partenariat se met en place en plusieurs étapes :
1 – Vous définissez les objectifs du poste et le profil du volontaire que vous attendez.
2 – Le 
chargé de mission DCC de votre pays prend rendez-vous avec vous sur place dans votre structure pour valider la mission.
3 – La DCC vous propose le candidat dont le profil est le plus en adéquation avec votre projet.
4 – Un contrat tripartite est signé entre la DCC, le volontaire et vous.

À noter : la DCC se réserve le droit de ne pas satisfaire votre demande si l’évaluation menée par le chargé de mission de votre projet ne correspond pas à ses critères.
Téléchargez la demande de volontaire (Word à remplir)

Vos engagements en tant que partenaire

Pour le volontaire, le départ en volontariat est un choix de vie important.

Vos engagements pour que sa mission se déroule au mieux :
– vous accueillez le volontaire et l’aidez à s’insérer localement
– vous prévoyez une méthode d’évaluation régulière dès le début de sa mission
– vous vous rendez disponible lors de la visite annuelle du chargé de mission
– vous complétez et nous retournez les rapports d’activité demandés.

Financièrement, vous prenez en charge :
– son indemnité de subsistance mensuelle adaptée au niveau de vie (minimum 100 €) ;
– son billet d’avion aller-retour ;
– son logement et sa nourriture ;
– son permis de séjour ou visa longue durée (si nécessaire) ;
– ses vacances : 24 jours ouvrés par an.

Pour en savoir plus, téléchargez le document « Partenariat et solidarité » (PDF)

Les engagements de la DCC

La DCC sélectionne, forme et accompagne personnellement chaque volontaire et chaque projet.
Elle reste reste en lien avec le volontaire tout au long de sa mission. Chaque année, le chargé de mission de la DCC du pays vient visiter tous les volontaires et les partenaires.

La DCC permet au volontaire de bénéficier d’une protection sociale complète qui comprend :
– sa couverture sociale auprès de la Caisse des Français de l’Étranger
– une mutuelle complémentaire et prévoyance auprès de l’Entraide Missionnaire Internationale
– une assistance rapatriement auprès d’Inter Mutuelles Assistance
– une assurance en responsabilité civile.

Des partenaires variés

La DCC compte plus de 300 partenaires à travers le monde. Actuellement, ce sont des diocèses, des congrégations religieuses, des associations, des établissements scolaires, des ONG, des collectivités locales…
Par exemple : le diocèse d’Alger en Algérie, le diocèse de Pala au Tchad, Caritas Maroc, le réseau Eau de Coco à Madagascar, l’ONG Life Project For Youth en Asie du Sud-Est et en Inde, l’ONG Gawad Kalinga aux Philippines, Terre Sainte Magazine en Israël-Palestine, Le Relais Madagascar et bien d’autres…