130 volontaires DCC envoyés en mission

Venus de toute la France, de Belgique et des DOM-TOM, ils étaient 130 volontaires le 23 juillet en la cathédrale St Pierre et St Paul de Nantes à être envoyés en mission comme volontaires de solidarité internationale par la Délégation Catholique pour la Coopération. Un temps fort qui a posé un nouveau jalon dans la célébration des 50 ans de la DCC.

Accompagnée par l’orchestre diocésain Laetare et un groupe de volontaires musiciens de la DCC, la célébration, joyeuse et recueillie, a réuni près de 800 personnes : amis et proches des volontaires, anciens volontaires, bénévoles de la DC, mais également représentants du diocèse et paroissiens de la cathédrale étaient venus nombreux pour célébrer l’envoi en mission de la 50e génération de volontaires de la DCC.
La messe était présidée par Monseigneur Jean-Louis Papin, évêque de Nancy et Toul et évêque accompagnateur de la DCC, en la présence de Monseigneur Laurent Dognin, évêque de Quimper et Léon, président de la commission pour la mission universelle de l’Eglise. La messe était concélébrée par le Père Hubert Champenois, recteur de la cathédrale St Pierre et St Paul, ainsi que par une vingtaine de prêtres et diacres engagés auprès de la DCC ou issus des familles des volontaires envoyés.

Des « pierres vivantes »

Appelés par zone géographiques de départ par Sœur Bénédicte Lamoureux, religieuse Xavière et directrice du service relations partenaires et volontaires de la DCC, les volontaires se sont avancés en procession lors de l’ouverture de la messe pour apporter de grands cubes colorés à gauche de l’autel, « pierres vivantes » évoluant sur leur quatre faces tout au long de la célébration : l’édifice de cubes ainsi formé laissait apparaître le logo des 50 ans de la DCC dans un premier temps ; puis une grande carte indiquant la présence des volontaires dans le monde ; enfin, une mosaïque de visages représentant des bénéficiaires des pays du sud, parmi lesquels des volontaires sont venus apposer, lors de la procession des offrandes, des panneaux illustrant leur projet de départ, leurs motivations, attentes et prières.

Des volontaires envoyés au nom de l’Église

Pour clôturer cette célébration, les 130 volontaires de la DCC ont été envoyés en mission. Les volontaires partent témoigner de la solidarité de l’Église de France envers les Églises du monde, et de la communion universelle. C’est Mgr Papin qui a envoyé en mission chaque groupe de volontaires par ces mots :

« Je vous souhaite de goûter cette joie-là au cours de votre volontariat, une joie qui pour nous, chrétiens, est la joie de l’Evangile. Soyez avec ceux que vous allez rejoindre les pierres vivantes d’une humanité plus fraternelle et plus solidaire. Avec vous, nous confions au Seigneur votre mission. Qu’elle soit bénéfique pour ceux que vous allez rejoindre et pour chacun de vous. »

À l’issue de la messe, un cocktail proposé par l’association « Le goût des autres – cuisines sans frontière », qui permet à des femmes migrantes de retrouver une activité par la cuisine, a permis aux nombreux participants de vivre un moment de partage et de fête. Cet événement venait également clore une exposition sur les 50 ans de la DCC qui s’était tenue dans la cathédrale du 13 au 23 juillet.

Volontaires et solidaires, ils s’engagent pour le développement

Cette célébration intervenait à l’issue de 10 jours intenses de préparation au départ, à La Joliverie (44). Les volontaires s’apprêtent à partir dans les prochaines semaines en mission de 6 mois, 1 an ou 2 ans, au service d’un projet de développement initié par un partenaire local de la DCC, dans plus de 30 pays. Ils ont de 21 à 67 ans, ils partent seuls, en couple ou en famille : beaucoup vivront une expérience fondamentale au service des plus pauvres, qui marquera durablement leurs choix de vie.